Dr- med. Hartung - Cancer Therapy Specialist Germany

 

Centre de traitement du cancer par l'hyperthermie et les thérapies alternatives

Dr. med. Dieter Hartung
Hauptstraße 122
77694 Kehl / Strasbourg

Tel.:
+49 (0) 7851 - 8 89 58 29

Itinéraire

Consultation:
lundi - vendr.: 9:00 - 12:00 h
lundi, mercredi, jeudi
15:00 - 17:00 h
et sur rendez-vous

Traitement du cancer du sein (carcinome mammaire)

Dans le centre traitement du cancer par hyperthermie, les thérapies anti-cancer conventionnelles (intervention chirurgicale, chimiothérapie, radiothérapie ou thérapie hormonale) sont comlementées par des traitements intégratifs. Accroître de manière optimale les chances de guérison du cancer du sein et améliorer la qualité de vie de nos patients est notre but.
L'hyperthermie profonde locale est une thérapie très importante pour le traitement des affections cancéreuses.
L'hyperthermie profonde locale (thérapie locale provoquant la fièvre) permet le réchauffement ciblé du cancer et de l'environnement tumoral de manière à détruire les cellules cancéreuses.

Des différentes techniques de traitement du cancer peuvent complémenter cette hyperthermie profonde locale. Nous appliquons les perfusions de désintoxication, les perfusions à vitamines, la thérapie par chélation, la thérapie au thym, la thérapie par le gui, le traitement à l'ozone, l'hydrothérapie du colon et la vaccination anti-tumorale dans notre centre de traitement à l'hyperthermie.

Au sujet du cancer du sein

Le cancer du sein, encore appelé carcinome mammaire, se caractérise par la formation de tissus malins dans le sein.
Le cancer du sein touche en grande majorité les femmes, même si dans certains cas très rares, cette maladie touche également les hommes.
Il existe différents types de cancer du sein.
Les perspectives de guérison dépendent du type de cancer du sein de l'état de la maladie (stade initial, stade avancé).
S'il est diagnostiqué dans les temps et fait l'objet d'une prise en charge adéquate, le cancer du sein est guérissable dans la plupart des cas.

Symptômes

Différents signes avant-coureurs (symptômes) peuvent être indicatifs de la présence du cancer du sein.
Au début, les signes peuvent être trompeurs et peu clairs.
Les douleurs se manifestent souvent seulement au stade avancé.
Les signes du cancer du sein peuvent être des duretés et des nodules au sein.
Les modifications de la forme du sein, la rétraction de la peau ou du mamelon peuvent également être indicatifs d'une maladie du sein.
Des sécrétions claires ou mêlées de sang du mamelon ou des ganglions lymphatiques gonflés au niveau de l'aisselle constituent également des indications d'une affectation maligne du sein.

Alimentation en cas de cancer du sein / régime anti-cancer

Il est possible de donner des recommandations d'alimentation destinées aux patients atteints de cancer du sein.
Le besoin énergétique et les besoins en substances nutritionnelles des patients atteints du cancer du poumon sont en règle générale plus importants.
L'approvisionnement optimal en substances nutritionnelles est nécessaire pour renforcer les défenses immunitaires de l'organisme.
Nous recommandons une alimentation complète et digeste, répartie sur 4 repas par jour.
Les repas devraient être variés et être ingérés lentement en prenant soin de bien mâcher.
Chaque patient devrait être vigilant quant aux incompatibilités alimentaires personnelles pour mieux les éviter.

Les aliments recommandés sont à notre avis

les produits complets
les produits laitiers (fromage frais, yaourt, fromage doux)
la purée de pommes de terre, riz
la viande consommée en petites quantités.
les légumes et les fruits (chou frisé, épinard, abricots, carottes, mangues)

Aliments à éviter

consommation accrue de viande, notamment grasse
aliments gras et sucrés (pommes frites, chocolat, sodas)
fruits très acides (citron, pamplemousse, groseille à maquereau)
alcool
plats grillés

Causes

Différents facteurs de risques ont été constatés qui jouent un rôle dans l'apparition du cancer du sein.
Il semblerait qu'il existe une prédisposition génétique majeure.
Si la mère, la sœur ou la fille a eu le cancer du sein, le risque est grand d'être atteint soi-même par le cancer du sein.
L'obésité, la consommation d'alcool, les thérapies hormonales de substitution et l'âge avancé constituent également des facteurs à risque.