Dr- med. Hartung - Cancer Therapy Specialist Germany

 

Centre de traitement du cancer par l'hyperthermie et les thérapies alternatives

Dr. med. Dieter Hartung
Hauptstraße 122
77694 Kehl / Strasbourg

Tel.:
+49 (0) 7851 - 8 89 58 29

Itinéraire

Consultation:
lundi - vendr.: 9:00 - 12:00 h
lundi, mercredi, jeudi
15:00 - 17:00 h
et sur rendez-vous

Traitement du cancer de la prostate (carcinome prostatique)

Nous recommandons de compléter les thérapies anti-cancer conventionnelles (intervention chirurgicale, chimiothérapie, radiothérapie ou thérapie hormonale) par des traitements intégratifs, pour accroître de manière optimale les chances de guérison du cancer de la prostate et améliorer la qualité de vie de nos patients.

L'hyperthermie profonde locale est une thérapie majeure dans le cadre du traitement des affections cancéreuses.
L'hyperthermie profonde locale (thérapie locale provoquant la fièvre) permet le réchauffement ciblé du cancer et de l'environnement tumoral de manière à détruire les cellules cancéreuses.
Cette hyperthermie profonde locale est complétée de techniques complémentaires de traitement du cancer, tels que les perfusions de désintoxication, les perfusions vitaminées, la thérapie par chélation, la thérapie au thym, la thérapie par le gui, le traitement à l'ozone, l'hydrothérapie du colon et la vaccination anti-tumorale dans notre centre de traitement à l'hyperthermie.

Au sujet du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate, encore appelé carcinome prostatique, se caractérise par la formation de tissus malins dans la prostate.
Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes.
La maladie frappe en moyenne les hommes âgés d'env. 70 ans.
Le cancer de la prostate se forme généralement dans la partie extérieure de la prostate, surtout sur le côté tourné vers le colon.
Le cancer de la prostate est en règle générale classifié selon le score de Gleason, qui est gradué sur une échelle de 2 à 10.
Si le score de Gleason est faible, par ex. 2, le pronostic est favorable, mais s'il est élevé par ex. 10, il est plutôt défavorable.
Il existe différentes raisons pour lesquelles des cellules prostatiques normales peuvent se transformer en cellules malignes, qui se multiplient ensuite de manière incontrôlée.
Ces cellules cancéreuses peuvent se diffuser à travers l'ensemble du corps et y former des métastases.

Symptômes

Différents symptômes peuvent être indicateurs d'un cancer de la prostate.
Au début, les signes ne sont souvent pas clairs ou très difficiles à déceler.
Les douleurs ou difficultés à uriner sont plutôt rares.
Au stade avancé, le cancer de la prostate peut causer des douleurs au moment d'uriner, entraîner des douleurs au dos et provoquer des traces de sang dans l'urine ou le sperme.
Les douleurs osseuses et thromboses peuvent également indiquer un carcinome prostatique.

Alimentation en cas de cancer de la prostate / régime anti-cancer

Nous donnons des recommandations d'alimentation destinées aux patients atteints du cancer de la prostate.
Les patients atteints du cancer du poumon ont besoin de beaucoup énergie.
L'approvisionnement optimal en substances nutritionnelles est nécessaire pour renforcer les défenses immunitaires de l'organisme.
Nous recommandons une alimentation complète et digeste, répartie sur 4 repas par jour.

Les patients devraient faire attention quant aux incompatibilités alimentaires personnelles.

Les aliments recommandés sont à notre avis

les produits complets
les produits laitiers (fromage frais, yaourt, fromage doux)
la purée de pommes de terre, riz
la viande consommée en petites quantités.
les légumes et les fruits (chou frisé, épinard, abricots, carottes, mangues)

Aliments à éviter

consommation accrue de viande, notamment grasse
légumes créant des ballonnements (petits pois, lentilles, chou)
aliments gras et sucrés (pommes frites, chocolat, sodas)
fruits très acides (citron, pamplemousse, groseille à maquereau)
alcool
plats grillés

Causes

Dans la grande majorité des cas, la cause est spontanée, le déclenchement de la maladie est donc aléatoire.
On a toutefois constaté qu'il existe des familles où l'occurrence du cancer de la prostate est plus fréquente.
Ceci atteste d'une prédisposition génétique à la maladie.